Le néant

En général, la vie d'astrophysicien est ennuyeuse. Nous cataloguons des données, nous faisons des théories. Cependant, de temps à autre, nous voyons des choses qui... dynamisent un peu notre travail. 

Il y a trois mois, nous avons eu le privilège de voir l’étoile SB1074 tout simplement... disparaître. À 42 années-lumière de la Terre, c'était incroyable. Pas de trou noir. Pas de supernova. Elle a simplement... disparu. 

Cela a causé un grand émoi parmi la communauté scientifique. Toutes sortes de théories ont été imaginées. Des hypothèses ont été émises. C’était un moment excitant.
Une semaine plus tard, quand une autre étoile, la SL2044, a fait la même chose, nous avons redoublé d'efforts. Un grand nombre d'éminents professeurs se sont rencontrés. Des discussions, agrémentées de champagnes, de vins les plus chers, étaient tenues devant des dîners hors de prix. Les gens parlaient des journaux qui allaient paraître, des discours qu'ils tiendraient alors devant leur public. 

Deux semaines plus tard, 27 étoiles avaient déjà disparu, emportant avec elles l'attrait de la nouveauté. Néanmoins, les recherches étaient toujours en cours. Mais le constat était plus sombre. Cela ne se limitait pas à une partie de l'espace en particulier : les étoiles disparaissaient de partout dans l'univers. La plupart du temps, les disparitions étaient constatées par la communauté scientifique, mais de temps à autre, nous recevions un e-mail d'un astronome amateur qui avait remarqué quelque chose de bizarre. 

Il y a trois semaines, alors que le total d'étoiles disparues avait atteint 398, il n'y avait plus d'euphorie, mais juste un sentiment de crainte... 
Tous les étudiants et professeurs qui avaient participé à nos recherches dans ce domaine ont été invités à partager toutes leurs pensées, idées, concepts, etc. Nous allions nous rencontrer aujourd'hui à 13 heures pour discuter de nos théories.

Je suis dans ma chambre, et je suis en train de regarder par la fenêtre. Je ne peux pas m'empêcher de penser que notre conférence prévue est une perte de temps. Après tout, il est 10h45. Et il fait toujours noir à l’extérieur.

12 commentaires:

  1. Courte, efficace. Fin légèrement prévisible, mais j'aime bien.

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que j'ai pas très bien compris la fin.. même en relisant plusieurs fois l'histoire je n'arrive pas à comprendre.. dommage l'histoire avait l'air pas mal sinon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le soleil est une étoile. Celle-ci a disparue à son tour.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci effectivement javait pas penser à ça 😅
      Merci beaucoup

      Supprimer
    2. Euh Dryen rigolait hein ? Ce n'est pas une eclipse. Il fait noir dehors parce que le soleil a aussi disparu, tout comme les autres étoiles. C'est bon maintenant ?

      Supprimer
    3. T'es pas une lumière toi :/ (sans mauvais jeu de mot)

      Supprimer
  4. Scientifiquement impossible. La gravité ca vous parle?

    RépondreSupprimer
  5. C’est assez illogique je trouve car une étoile qui s’est volatilisée a 42 Année lumière c’est passé il y a bien longtemps pour que l’image nous y parvienne (enfin dans l’hisToire) donc niveau échelle temps ce n’est pas coordonné

    RépondreSupprimer
  6. Très réussi. Je dois dire que ça m'a mis mal à l'aise au début, mais si on enlève les erreurs scientifiques, qui ne gênent pas la compréhension, ça m'a fait me questionner sur ce qu'on pourrait bien faire contre l'univers.
    Très enrichissant comme débat.

    RépondreSupprimer