Spotlight : Entre les chaînes

À 3h du matin, je me réveille en sursaut, transpirant et la respiration saccadée.
J'ai sûrement dû faire un cauchemar. Oui, il était vraiment étrange, je me rappelle difficilement de ce que j'ai vu, tout était flou. Je rêvais qu'on ouvrait ma porte doucement, et d'un seul coup, elle s'ouvrait complètement. Ma vision était complètement floue, ma tête bougeait dans tous les sens. C'est le bruit d'un objet qui tombe sur le sol qui m'a réveillé. Tant mieux, tout ça n'était qu'un rêve. J'allais me rendormir mais...

Je n'y arrive pas. Je suis mal à l'aise, comme si quelqu'un ou quelque chose m'observait. Je lève la tête de mon lit, quand je vois quelque chose : ma lampe est par terre, cassée. Marmonnant quelques insultes, j'allais la ramasser quand... J'entends une respiration. Une respiration faible certes, mais j'arrive à l'entendre. Pas de doute, il y a quelqu'un dans ma maison.

Prenant mon courage à deux mains, j'allais me lever quand... je me fige. Devant moi, au fond du couloir, il y a... Une bête. Une créature humanoïde, blanche, assise sur le plancher, m'observant de loin. J'amorce à peine un mouvement, pensant sortir de mon lit, qu'elle s'approche de moi à une vitesse effarante. Comme si elle savait que j'allais bouger mon pied.

Donc, je me fige aussitôt, ne bougeant plus d'un pouce pendant quelques secondes, jusqu'à ce que la bête s'éloigne de la chambre. Elle semble grogner, et retourne dans le couloir, dans la même position, continuant de m'observer. Mais je remarque qu'à chaque fois que je cligne des yeux... Elle se rapproche de moi. Mes yeux picotant, je ne peux arrêter de cligner des yeux, donc elle continue toujours de s'approcher de plus en plus près de moi. Quand elle est arrive au pied de mon lit, je veux tenter le tout pour le tout : courir jusqu'à la sortie de mon appartement. Ça avait des chances de marcher, mais...

Je me rends alors compte que je suis enchaîné à mon lit. Je comprends enfin : je n'avais pas rêvé, la lampe qui s'est cassée, la porte qui s'ouvrait, ce n'était pas un rêve, ça s'était vraiment passé et... Je ne m'en suis pas rendu compte. Alors, seules mes mains étant attachées aux barreaux de mon lit, je gesticule de mes jambes, voulant frapper l'animal, et je lui hurle dessus, lui demandant ce qu'il veut. Rien, aucune réponse, même pas un grognement. Après quelques minutes, essoufflé, transpirant et fatigué, j'arrête, tout en fixant la bête des yeux. Ne pouvant plus rien faire,  et mes yeux commençant à piquer, je dois me résigner.

Je cligne des yeux une dernière fois.

5 commentaires:

  1. Vive la technique de cligner un œil a la fois

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas compris la fin, il cligne des yeux et ensuite? Rien tout ça prend fin comme ça? Puis Qu'est ce qu'il s'est passer pour qu'il soit attacher? Il s'est pas débattu contre la chose? Et pourquoi est ce qu'il ne s'en est pas rendu compte plus tôt qu'il était attacher? Plein de questions sans réponses, cette nouvelle n'est franchement pas correcte, dommage pour l'auteur mais si c'était sa première fois on peut pas lui en vouloir.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve ça minimaliste... Ils auraient pu faire ça un peu plus précis... Mais j'aime bien quand même...

    RépondreSupprimer